Fliegerschule      
           
   
   
           
    La Schlachtfliegerschule      
           
 

 

Cette école forme les pilotes d'assaut sur monomoteurs Me109 et Fw190 à l'attaque au sol à l'aide de bombes et roquettes.

Accès :

Les élève-pilotes issues de la
A/B-Schule qui auront choisi le cursus assaut suivront les cycles de formation suivants :

Schlachtfliegerschule
Ecole d'assaut
CYCLE S-....
  En cours de modification...

 

 

 

 

 

Le titulaire du brevet de Schlachtlieger est un pilote au sang froid maîtrisant les différentes techniques d’attaques au sol Jabo, et connaissant parfaitement l’utilisation de tous les types d’armement qu’il est possible d’emporter sur différents appareils Jabo… Par ailleurs, il semble indiqué de présenter ce brevet en étant Rottenführer.

Apprentissage : maitrise de l'arme et de l'attaque.

Maîtriser son arme, c’est connaître :

  • les emports des différents appareils afin d’optimiser la destruction de la cible qui nous est assigné.
  • l’appareil que nous allons piloter

Maîtriser l’attaque, c’est connaître :

  • les techniques de navigation et d’approche de la cible en fonction de l’environnement
  • les techniques d’attaque propre à l’armement et à la cible choisie

 

I. La maîtrise de l’armement

A. Emports en fonction de la cible

1. Les différents types de bombes

a - Type SC

Les bombes de type SC pèsent 50, 250, 500, 1000 ou 2000kg et sont polyvalentes. Elles sont adaptées à n’importe quelle cible, faible (camion, personnels, appareil statiques, artilleries et DCA) ou forte (chars, navires), en raison de son effet de souffle et de son pouvoir perforant. Il faut régler le temps de retard entre 2 et 3 secondes et penser à l’augmenter si l’attaque est lente ou si son ailier doit attaquer simultanément la même cible. Il est possible de les utiliser lors d’une attaque P (Piqué), SP (Semi Piqué), R (Ricochet) ou Pa (Palier).

b - Type AB

Les bombes AB sont de 250, 500, 1000 ou 2000kg. Ce sont des bombes à fragmentation suceptibles de provoquer des dégâts important sur des unités faibles. Sont contenu dans les bombes AB des sous munitions qui se séparent progressivement du corps contenant à partir de l’instant du larguage + le temps de retard bombe. Il est ainsi conseillé, lors d’une attaque Jabo, de régler son retard à 0 secondes. Il est possible de les utiliser lors d’une attaque P (Piqué), SP (Semi Piqué), ou Pa (Palier). Les bombes AB restent toutefois parfois moins efficaces que les SC du même poids.

c - Type SD

Les bombes de type SD pèsent 500kg et sont destinées à la destruction d’unité navales. Elles sont dotées d’un pouvoir perforant amélioré. Il faut régler le temps de retard entre 2 et 3 secondes et penser à l’augmenter si l’attaque est lente ou si son ailier doit attaquer simultanément la même cible. Il est possible de les utiliser lors d’une attaque P (Piqué), SP (Semi Piqué), R (Ricochet) ou Pa (Palier). L’attaque anti-navire la plus efficace mais la plus dangereuse restant l’attaque R. Les bombes SD seront remplacées au cours de 1942 par des SC au pouvoir perforant plus fort.

 

2. Le Wfr. Gr. 21

Les « granaten » sont destinés à attaquer des surfaces ou des volumes contenant de nombreuses unités faibles. Il faut régler un temps de retard de 5 à 10 secondes et une convergence d’environ 1000m (à adapter eventuellement). Cette arme est idéale pour attaquer un parking d’appareil ou une position d’artillerie. Elle possède l’inconvénient de diminuer les performances de l’appareil qui les emporte, même après le largage en raison des tubes lanceurs situés sous les ailes. Les Wfr. Gr. 21 ne sont pas comparables aux roquettes alliées : ce ne sont pas des charges creuses, mais des mortiers. Elles sont aussi adaptées à l’attaque de Bombardiers lourds en altitude. Seule l’attaque SP semble indiquée.

 

3. Les canons

Seul le réglage de la convergence est possible. Le compromis idéal pour l’attaque au sol, à savoir le straffing de cibles faibles, se situe entre 300 et 500m pour les MG121-20 et les MG-FF (109E-4/b, FWA-4) Le mk108 possède un effet de souffle parfois utile, mais la visée est rendue difficile après l’explosion des premiers obus qui masquent la cible. Les mitrailleuses MG77 et MG13 permet aussi de contribuer à la destruction des cibles faibles.

 

B. Appareils d’assaut

Selon les époques de la guerre, différents types d’appareils étaient utilisé pour des mission Jabo. Dans le jeu, les 109E-4/b et 110C-4/b ont été les premiers appareils adaptés pour ce type de mission. Le 110G-2 puis la série des FW190A assureront ces fonctions. Enfin, le Me-262-2a sera le dernier appareil Jabo utilisé dans le jeu. Les quatre types d’attaques sont possibles avec tous les appareils ci-après, sans compter le straffing, évidement. Notons aussi que le Me 210 peut tout à fait se prêter à cet exercice, notamment à l'aide de son canon de 37mm, ainsi que le Hs 129 et son canon de 75mm.

1. Me109E-4/b
2 MG77 et 2 MG-FF
4 SC50 ou 1 SC250

2. Me110C-4/b
4 MG77 et 2 MG-151/20
2 SC250

3. Me110G2
4 MG77 et 2 MG-151/20
emports multiples : SC30, SC50, SC250, SC500, SD500, Mk108, Bk3.7, MG151/20, Wfr. Gr. 21…

4. FW-190A- [4, 5, 6, 8, 9]
2 MG77 ou 2 MG13, 2 MG151/20 et 2 MG-FF ou 4 MG151/20 selon version
emports multiples selon version: SC50, SC250, AB250, SC500, AB500, Mk108, Mk103, Wfr. Gr. 21…

5. Me-262-2a
4 Mk108
2 SC250

6. versions à canon lourd : Me210 Zestörer (Canon 37mm) & Hs129 W3 (Canon 75mm)

 

II. La maîtrise de l’attaque

A. En fonction de l’environnement

1. Géographique

Le pilote veillera à adapter son vol à l’altitude de la cible prévue. De même, il pourra utiliser l’aide du camouflage terrestre en volant à base altitude. Dans ce sens, un raid sans protection d’escorte pourra être mené en TBA (très basse altitude) afin d’éviter la chasse ennemie. La navigation sera faite en conséquence : préparation exacte, et comptage des routes, des voies de chemin de fer, forêts, rivières etc.

2. Météorologique

Le pilote veillera à adapter son vol aux conditions météorologique qui parfois gênent la navigation et la précision de l’attaque (vent, nuages, précipitations). Il devra choisir sa méthode d’attaque en fonction. Dans la pratique, la présence de turbulence pour l'attaque (généralement au dessous de H 300m) nécéssite une prise de cible parfaitement calculée.

 

B. En fonction de l’armement

Nota: Dans la description suivante, l’altitude H est définie par rapport à la cible.

1. Attaque SP (semi piqué)

1) Bombes SC&SD
2) Bombes AB
3) Wfr. Gr. 21

2. Attaque R (ricochet)

Bombes SC et SD uniquement.
Départ: H+2000m (navire) ou H+900m (char)
H : 20m (navire) ou 5m (char)
Attaque : flanc ou travers (navire), arrière ou flanc (char)
Vitesse : maximum possible (navire) ; 400km/h (char)
Danger : redresser à temps, éviter les haubans, se recoller au sol pour éviter la DCA

3. Attaque S (straffing)

Départ: H+1200m
H : tir : de 600m à 200m
Attaque : dans l’alignement (colonne), ou dans toute les directions (cibles isolées)
Vitesse : maximum possible si DCA ;
Danger : bien stabiliser l’appareil, le piqué est là pour ça ; utiliser le moins possible le palonnier durant l’attaque (gourmandise et risque de décrochage), redresser à temps (gourmandise et risque de décrochage) ;

 

III. Examens

Les cinq missions suivantes sont destinées à démontrer l’habileté du pilote dans différentes situations : cible, méthode, appareil, emport… Il ne s’agit que de la démonstration technique d’un savoir faire, et non d’une aptitude à conduire un groupe de pilote au combat.

La validation des six missions sera effectuée avec un instructeur comme ailier ou comme leader. Les autres appareils de la formation pourront être des IA.

 

 

Mission 1: Attaque de char en paire.

Cibles : chars BT7
Défense : nulle
Objectif : Détruire 2 tanks avec les deux larguages des SC50
Appareil : Bf109E4/B
Emport : 4 SC50
Méthode : semi piqué

 

Mission 2: Attaque de convoi en paire.

Cibles : Camions citernes
Défense : Faible
Objectif : Détruire le convoi dans son ensemble avec son ailier (environ 20 véhicules), dont 6 avec sa seule AB500.
Appareil : FW190 A6
Emport : R1 - 1 AB500
Méthode : largage dans la longueur

 

Mission 3: Attaque de base aérienne en schwarm.

Cibles : Appareils statiques (chasseurs et bombers)
Défense : Moyenne
Objectif : Détruire au moins 3 appareils statiques au parking à l’aide des Wfr. Gr. 21, et 2 DCA au canon
Appareil : Bf110G2
Emport : M5 : 4xWfr. Gr. 21
Méthode : Semi piqué puis straffing

 

Mission 4: Attaque de navire en paire (éventuellement IA).

Cibles : Navires de guerre
Défense : Moyenne
Objectif : Détruire un destroyer
Appareil : Bf110G2
Emport : M2 : 2xSD500
Méthode : Ricochet

 

Mission 5: Attaque de position d’artillerie en paire (éventuellement IA).

Cibles : Canons
Défense : Faible
Objectif : Détruire 4 artilleries, et deux DCA – utilisation libre de l’armement
Appareil : FW190 A5
Emport : U17 : 1xSC500 + 4xSC50
Méthode : Semi piqué puis straffing

 

Mission 6: Attaque de précision en paire sur blindés (éventuellement IA).

Cibles : tanks
Défense : nulle
Objectif : Détruire 3 tanks, à l'aide du canon lourd du Hs129 ou du canon moyen du Me210 Zerstörer
Appareil : Me210 Z ou Hs129
Emport : canon 37mm ou 75mm
Méthode : Semi piqué, viser l'arrière des blindés (partie molle : carénage supérieur du moteur)

 

Hs129 et son 75mm

   
           
   
   
           
   

Campagne JG300 Historique

Ce site ne fait l'apologie d'aucune ideologie. NOTAM : Notice to Air Men : Le Gefuv est un groupe dont les membres sont des pilotes virtuels qui jouent À un jeu de simulation d'avions de la Seconde Guerre Mondiale. Ce groupe est apolitique et ne cautionne aucune ideologie particuliere. Nous aimons nous amuser dans le cadre fourni par cette periode, mais aucun d'entre nous, sous peine d'etre exclu, n'y joue par conviction politique ou ideologique, mais juste par passion pour l'aviation et pour l'Histoire.